RDC:Avec le meeting de l’opposition, c’est peut être le départ pour parler le même langage

Le meeting de l’ensemble de l’opposition à l’esplanade du boulevard Triomphal, à Kinshasa  a bel et bien eu lieu samedi 29 septembre dernier

Les principaux acteurs de l’opposition ont lancé tours à tours des messages forts devant plusieurs milliers de militants habillés aux couleurs de leurs formations politiques.

Le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) Vital Kamerhe a demandé que les opposants soient notamment « sincères » afin de parvenir à un programme.

Tout en rejetant la machine à voter, Kamerhe affirme que l’opposition est prête pour les élections le 23 décembre 2018. .

A travers une adresse-vidéo, le président du Mouvement de libération du Congo (MLC) Jean-Pierre Bemba  a accusé le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa, de préparer “une tricherie à l’échelle nationale”, lors des élections prévues au moins décembre prochain.

Pour sa part, Martin Fayulu a exigé, une fois de plus, la mise à l’écart de la machine à voter et l’extirpation des électeurs sans empreintes digitales du fichier électoral.

A en croire le coordonnateur de la Dynamique de l’opposition, ces fictifs pourraient bien jouer en défaveur de l’opposition lors du scrutin du 23 décembre prochain.

Pour Martin Fayulu, le futur président de la République capable de changer la situation tant politique qu’économique de la RDC se trouve dans l’opposition.

De son coté, Moïse Katumbi Chapwe a appelé à l’unité de l’opposition ainsi qu’au respect de l’accord de la Saint-Sylvestre.

Dans une adresse pré enregistrée, le président de la plateforme Ensemble pour le changement estime que la libération du peuple congolais des mains des dirigeants actuels qu’il qualifie des ennemis du peuple passe par l’unité de l’opposition.

Pour sa part, Le président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Félix Tshisekedi a déclaré que le meeting de ce samedi 29 septembre   marque « l’unité » des leaders de l’opposition congolaise.

Il estime que cette  unité dépendra du comportement des tous les militants des différents partis de l’opposition. Le président de l’UDPS appelle tous les militants de partis de l’opposition à cesser avec des injures entre eux et envers les leaders de l’opposition

Pour lui, Les militants de différents partis de l’opposition sont appelés à accepter le candidat commun qui sera désigné.

Adolphe Muzito a appelé l’opposition à la tolérance après la désignation d’un candidat commun qui devra concourir à la prochaine présidentielle.

Noter que ce meeting, C’est la première grande action commune de toute l’opposition à trois mois des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Namjabi Ruhune Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Namjabi Ruhune
Invité

Sina Imani nakile muna fikiri umoja wa upinzani wa pumbavu duniani ni wale wanao ongea kifanransa tatizo kubwa ni hii lugha yenyu ya watapeli . ili muwaunganishe pamoja ni mpaka wawe na mantiki za nchi zinazo ongea kingereza inginevyo nikupoteza mda bure

scroll to top