Accueil Societé Bukavu:Lenteur dans les travaux sur la Route Place-Amsar, les usagers se plaignent...

Bukavu:Lenteur dans les travaux sur la Route Place-Amsar, les usagers se plaignent des embouteillages

176
0

Les usagers du tronçon routier allant de la place de l’indépendance jusqu’à Bagira se plaignent des embouteillages visiblement suite aux travaux qui s’effectuent sur ce lieu.

Certains usagers rencontrés indiquent que se mouvoir sur cette route pour se rendre dans leurs lieux de travail dans la ville de Bukavu comme dans les territoires est devenu un casse-tête.

Pour certains d’entre eux, il faut actuellement plus de trente minutes pour quitter l’Hôpital Général jusqu’à la place dite feu rouge et vice versa alors qu’auparavant, cinq minutes pourraient suffire.

Les usagers et les conducteurs des taxi-moto et voiture se plaignent de la lenteur avec laquelle les travaux sur la route place du 24 sont exécutés pendant que le climat semble encore favorable.

« … nous sommes vraiment étonnés avec ce qui se passe ici. Parce qu’on nous avait montré les machines et autres équipement à utiliser pour la réhabilitation de la route place. On nous avait dit dans moins d’un mois, tout sera fini mais ce qui est étonnant est que les ingénieurs viennent et ils versent de l’eau, après quelque jours il y a de la poussière en abondance… on n’est pas sûr de la construction de cette route car quand la pluie va tomber, ils diront encore que c’est elle le facteur de la non poursuite des travaux… les embouteillages sont signalés par ci par là, il n y a pas de place ni pour les piétons, ni pour les voitures et même pour l’ambulance… s’ils ne veulent pas continuer avec les travaux de construction de la route place du 24 qu’ils laissent le passage libre », se plaint ce conducteur de taxi moto communément appelé motard.

C’est depuis plus de deux semaines que la première couche du macadam a été posée d’un côté du rond point Place de l’Indépendance et la circulation est autorisée dans un sens unique, ce qui accentue les embouteillages.

Les conducteurs des véhicules de transport en commun regrettent également de voir que les responsables de l’entreprise qui exécute ces travaux n’aient pas pensé à une route de déviation notamment dans la partie du marché Beach Muhanzi dite Bondeko.

Les usagers rencontrés sur place se posent des questions sur les raisons de ce qu’ils qualifient d’arrêt des travaux.

Ils demandent aux autorités de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour que ces travaux continuent normalement en vue de faciliter le passage et lutter contre les embouteillages récurrents à la place de l’indépendance.

D’autres sources rapportent que pendant ces embouteillages, des enfants de la rue et d’autres personnes animées de mauvaise foi commettent des actes de vols à l’endroit des passagers qui sont parfois obligés de descendre des véhicules et marcher à pieds.

Rappelons que les travaux de réhabilitation sur ce tronçon long de 13Km ont été lancés par le gouverneur Claude Nyamugabo et vont durer, en tout, 30 mois ou 2 ans et demie en raison de six mois pour 2,5km.

1 Commentaire

  1. L’emboutellage n’est pas un probleme. mais là bas il ya bcp de poussières. tunateswa sisi wakaaji wa uku brasserie. tuko na gouvernement ao? tulishaka gonjwa ma grippes za nguvu sana ju ya vumbi mingi.