Accueil Economie Sud-Kivu:Les bouclages pour contrôler les documents de bord des véhicules relèvent de...

Sud-Kivu:Les bouclages pour contrôler les documents de bord des véhicules relèvent de l’irresponsabilité

201
0

Le ministère provincial des transports et voies de communication organise depuis le 21 aout dernier le bouclage pour contrôler les documents de bord des véhicules notamment la vignette et l’assurance.

Cette opération est diversement commentée par les habitants et les propriétaires des véhicules sur l’ensemble de la province.

A en croire certains analystes, le fait pour le ministère et la division des transports d’organiser des bouclages fait preuve d’un manque d’organisation au sein de ces deux services et même la police de circulation routière.

Ils justifient cela par le fait que toute personne qui a un véhicule devrait avoir à l’esprit qu’il est obligé de s’acquitter des frais liés aux documents de bord pour pouvoir bien circuler.

Plusieurs habitants regrettent de trouver qu’au lieu d’exiger ces frais, les services concernés préfèrent se faire corrompre et remettre plutôt des dérogations aux conducteurs des véhicules.

A ceci s’ajoute le fait pour les policiers chargés de réglementer la circulation routière se refusent parfois de contrôler les documents en se faisant remettre de l’argent à travers la fenêtre.

Selon Hypocrate Marume acteur de la société civile, c’est ce manque d’organisation interne qui fait que le ministère et la division se rendent compte avec retard qu’il y a retard dans le paiement pour organiser des bouclages.

Il regrette que ce comportement ternisse l’image de la province et occasionne des pertes pour son économie.

Aujourd’hui, ce sont les usagers de la route qui en paient le lourd tribut car ils arrivent en retard par manque de moyens de transport et/ou embouteillages mais aussi ils sont soumis à un prix exorbitant du transport pour les quelques véhicules disponible sur la route.

« … les gens sont déjà habitués à la corruption au niveau des services de transport et voies de communication… pour arrêter un véhicule, il y a un montant qu’on doit donner… pour pouvoir circuler, les chauffeurs savent qu’il suffit de donner ce qu’on appelle massage et avec ça, ils trouvent inopportun de payer les documents de bord pour les véhicules… ça c’est un danger et c’est de la mafia organisée au niveau des différents services. Il y aussi des dérogations qui se font acheter en désordre… moi je pense qu’il y a lieu d’organiser un bouclage… tout le monde qui a un véhicule doit savoir qu’il est obligé d’avoir des documents de bord pour pouvoir circuler… », estime Hypocrate Marume.

Il demande également aux autorités de faire tout afin que les assujettis puissent voir réellement les retombées des taxes qu’ils paient, car estime-t-il, cela renforce la confiance et l’esprit de civisme.