Accueil Environnement Bukavu:La mairie lance l’opération de délimitation du cimetière de Panzi

Bukavu:La mairie lance l’opération de délimitation du cimetière de Panzi

222
0

La mairie de Bukavu a procédé jeudi 14 juin dernier à la délimitation du cimetière de Panzi situé dans le quartier qui porte le même nom dans la commune d’Ibanda.

Selon le maire adjoint Darius Sumuni qui a conduit la mission de délimitation explique que l’objectif est de protéger ce site contre les spoliations et tentatives de spoliations dont il fait l’objet de la part des personnes mal intentionnées.

Il ajoute que c’est également une façon de répondre aux lettres de la société civile du quartier Panzi qui a alerté plusieurs fois sur le risque de disparition de ce cimetière qui sert une population estimée à plus de deux cents mille habitants.

Selon le Maire adjoint Darius Sumuni, cent trente deux bornes seront placées afin de barrer la route aux personnes de mauvaise volonté qui procèdent à la vente de cet espace pour des fins personnelles.

« …ce cimetière faisait l’objet des spoliations par des tierces personnes… on a évolué avec les techniciens du cadastre qui ont délimité le cimetière et je suis venu procéder au lancement de la pose de ces bornes pour régler une fois pour toutes les problèmes de la spoliation des cimetières. Quand nous mettons des bornes et quand nous mettons des signes visibles tout le long du contour, je ne pense pas vraiment qu’il y aura une tierce personne qui viendra encore prétendre être propriétaire d’un seul centimètre de ce cimetière », croit savoir l’autorité urbaine.

Le maire adjoint ajoute qu’après la délimitation, la mairie placera des signaux comme indicateurs pouvant montrer à la population de Panzi les limites de ce cimetière.

La commission de délimitation est composée des cadres de base du quartier Panzi, la division du cadastre, la police d’assainissement et certains agents de l’Agence Nationale des Renseignements ANR en sigle.

Rappelons que la société civile sous noyau de Nkafu a produit plus d’une fois un document dans lequel elle dénonce ce qu’elle qualifie de spoliation des morts par les vivants et la disparition de presque tous les cimetières dans la ville de Bukavu.

Cette structure citoyenne a même exigé la révocation des bourgmestres de Bagira et Ibanda qui se distinguent par un silence qu’elle qualifie de complice face à cette situation.

1 Commentaire

  1. Il bien délimité sa parcelle et après des mois il va vendre lui même des parcelles. Pourquoi seulement à Panzi il ne voit pas là où les maisons montent dans la cimetière de CAMP SAYO