Sud-Kivu:La commission chargée de la délocalisation des habitants à Luhwindja bénéficient d’une formation

Outiller les membres de la commission chargée de la délocalisation des habitants de Luhwindja récemment nommés par le gouverneur de province sur les procédures, les règles et les principes de conduite de leur travail sur le terrain ,

C’est l’objectif d’un atelier organisé par le ministère des mines en collaboration avec le centre Carter.

Selon le ministre des mines Amisi Kuonewa François, il s’agit de doter de la matière aux membres de cette commission afin qu’ils aient un langage approprié aux problèmes de délocalisation et éviter tout conflit et/ou malentendu dans ce processus.

« … nous avons pris contact avec le Centre Carter en vue de procéder à une formation de l’équipe de délocalisation nommée par arrêté du gouverneur du Sud-Kivu pour qu’elle soit suffisamment outillée… d’abord, ces gens doivent comprendre la quintessence de ce problème de délocalisation, ils doivent avoir un langage approprié, ils doivent comprendre les besoins des uns et des autres ; les besoins des populations locales devant être délocalisées et aussi ceux de l’Entreprise qui procède à la délocalisation… il faudrait que les membres qui font partie de cette équipe elle-même comprennent ce qu’ils font puis qu’ils faudrait pas appartenir à une équipe sans connaître ce qu’ils sont en train de faire… », explique le ministre provincial des mines Amisi Kuonewa.

Le conseiller juridique au ministère des mines et coordonnateur du Conseil Provincial de Suivi des Activités Minières au Sud-Kivu Bundi Bulya , cette formation se tient grâce au plaidoyer mené à Kinshasa auprès du centre Carter.

Il précise que le ministère des mines va assurer le suivi du travail de cette commission et procéder à des évaluations mi-parcours pour s’assurer du respect de la loi dans le processus de délocalisation.

« … si nous avons pensé renforcer les capacités de cette équipe c’est pour pallier les erreurs du passé… nous estimons qu’une équipe formée va aider à créer la cohésion entre la société et la communauté parce que cette fois ci, nous voulons anticiper les problèmes en apportant des vraies solutions telles que le veulent les instruments juridiques internationaux et même la législation de notre pays… », martèle Me Bundi Bulya Eloi.

Les participants à cet atelier sont les membres de la commission chargée de la  délocalisation des habitants pour permettre à la société BANRO de poursuivre ses activités, les acteurs de la société civile, les représentants des communautés locales, la division des mines et certains agents de la Société BANRO.

L’activité se tient dans la salle de réunion de l’hôtel Mont Kahuzi en commune d’Ibanda et se clôture jeudi 07 mai 2018.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top