Accueil News Philemon Yogolelo, « il n’y a pas eu ville morte » à Bukavu

Philemon Yogolelo, « il n’y a pas eu ville morte » à Bukavu

405
0

Les habitants de la ville de Bukavu ont vaqué librement à leurs occupations contrairement à ce que  les organisateurs de la journée ville morte disent.                                Ce constat est du  maire  de la ville de Bukavu Philémon YOGOLELO lors  d’une rencontre avec les journalistes,   Mercredi 02 Aout 2017 à son bureau.

Philémon Yogolelo  se dit être deçu  de voir que les organisateurs de la journée ville morte aient  mobilisé des badauds pour tabasser des personnes qui n’ont pas suivi leur mot d’ordre.

Selon le maire de la ville, les acteurs de la société civile et d’autres structures  qui prétendent  plaider les intérêts de la population ne devraient pas se comporter de la sorte.

«  Ce qui a été fait aujourd’hui c’est une provocation.  La situation qui s’est passé au grand marché de Kadutu est regrettable. Les  organisateurs de la ville morte ont  instrumentalisé  les enfants de la rue pour ravir les marchandises des vendeurs qui ne sont pas tombé dans leur piège. Je demande à la population d’être  sereine et d’éviter toute sorte de manipulation », précise Philemon Yogolelo.

A la question de savoir qu’il aurait acheté cinq litres de carburant pour certains motards  et taximen, afin de les contraindre à ne pas répondre à l’appel d’observer une journée ville morte,  le maire de la ville parle tout simplement d’une rumeur infondée.

 

1 Commentaire